Ecole de danse Amana' Studio

Les origines de la Barre au sol

Inventé par le chorégraphe russe Boris Kniaseff, cette discipline est née lorsque celui-ci, après avoir fondé son école de danse, apprend l’interdiction de fixer des barres aux murs, classés au patrimoine historique. Pour échauffer ses danseuses, il invente alors de nouveaux exercices. Inspiré des mouvements de danse classique, la barre au sol connaît aujourd’hui un formidable engouement. Se pratiquant au sol sans accessoire, cette méthode assouplit les articulations et développe les muscles en longueur. La barre au sol permet de gagner en souplesse, d’améliorer la posture du corps, et de remodeler sa silhouette.

Boris Kniassef - barre au sol

Boris Kniaseff en 1924 par August Albo

Boris Kniaseff est un danseur, maître de ballet et pédagogue français d'origine russe né à Saint-Pétersbourg le 1er juillet 1900 et mort à Paris le 7 octobre 1975.

Formé à la danse dans sa ville natale, il émigre en 1917, d'abord à Sofia, puis à Paris en 1924. Il danse dans les compagnies du colonel de Basil, de Bronislava Nijinska et aux Ballets des Champs-Élysées. Il réalise quelques projets avec Serge Lifar.

Maître de ballet à l'Opéra-Comique de 1932 à 1934, il ouvre une école de danse en 1937 qui comptera notamment parmi ses élèves Yvette Chauviré et Ludmila Tcherina. À la fin de la guerre il partira rejoindre la poétesse et mécène Susana Soca à Montevideo. En 1948 il donnera de cours dans son studio près de l'Ateneo, de sa méthode de barre au sol. Il retrouvera d'autres danseurs d'origine russe exilés en Uruguay. Il travaillera notamment en Argentine, au Brésil et au Chili. À son retour en Europe il enseignera également en Suisse, dans son école de Lausanne, en Italie, en Grèce et en Argentine.

En Russie il avait épousé la prima ballerina Olga Spessivtseva.

Son travail le plus remarquable est l'enseignement de la technique de la barre à terre ou barre au sol. Il a eu de nombreux élèves comme Zizi Jeanmaire, Roland Petit, Dianna Asprogeraka et Jacqueline Fynnaert.